Comment changer les textes prédéfinis de LaTeX ?

Les classes de document de définissent plusieurs opérations typographiques qui nécessitent un « texte prédéfini » (non fourni par l’utilisateur) parfois appelé « intitulé » ou « titre ». Initialement, avec 2.09, ces morceaux de texte étaient intégrés directement dans les commandes de et étaient plutôt difficiles à changer. Des commandes à « nom fixe » ont cependant été finalement introduites au profit de ceux qui souhaitaient utiliser dans d’autres langues que l’anglais. Par exemple, la section spécifique produite par la commande \tableofcontents est toujours appelée \contentsname (ou plutôt ce que signifie \contentsname). La modification de ces intitulés est désormais l’une des personnalisations les plus simples qu’un utilisateur puisse faire avec .

Les méthodes de modification

Sans l’extension babel

Les commandes associés aux textes prédéfinis sont toutes de la forme \⟨objet⟩name, comme le montre la table ci-dessous, et les changer se fait ainsi : placez la commande \renewcommand{\⟨objet⟩name}{⟨nouveau texte⟩} dans le préambule de votre document et c’est fait ! Voici un exemple classique pour les noms de chapitre :

\documentclass{report}
\renewcommand{\chaptername}{Chapitre}
\begin{document}
\chapter{Titre du chapitre}
\end{document}

Avec l’extension babel

Pour une personne utilisant une autre langue que l’anglais, l’utilisation de l’extension babel est souvent recommandée car elle offre de nombreuses fonctionnalités et subtilités de composition associées aux autres langues. De fait, lorsque babel sélectionne une nouvelle langue, cela garantit que les textes prédéfinis de sont traduits de manière appropriée pour la langue en question. Malheureusement, les choix de babel ne sont pas toujours ceux de tout le monde et un mécanisme de rédéfinition de ces textes prédéfinis reste donc nécessaire.

Mais la méthode vue plus haut ne marche pas. En effet, chaque fois qu’une nouvelle langue est sélectionnée, babel réinitialise tous les textes prédéfinis aux valeurs par défaut de cette langue. En particulier, babel active la langue principale du document lorsque \begin{document} est exécutée, ce qui annule aussitôt toutes les modifications apportées aux textes prédéfinis faite dans le préambule.

Par conséquent, babel définit une commande pour permettre aux utilisateurs de changer les définitions de ces textes prédéfinis selon la langue : \addto\captions<langue>. Ici <langue> est l’option de langue que vous avez spécifié à babel. Voici un exemple pour du français :

\documentclass{report}
\usepackage[french]{babel}
\addto\captionsfrench{\renewcommand{\chaptername}{Compte-rendu}}
\begin{document}
\chapter{Titre du chapitre}
\end{document}

Avec l’extension biblatex

L’extension biblatex constitue une exception à la règle vue avec babel : elle change la manière de traiter les titres des bibliographies (\bibname) et des références (\refname). Voici un exemple montrant quelle commande placer dans le préambule pour obtenir cette rédéfinition (en mettant ici le mot « Sources » comme titre).

\documentclass[french]{article}
\usepackage{babel}
\usepackage{biblatex}
\addbibresource{test.bib} % L'exemple suppose qu'un fichier "test.bib" existe.

\DefineBibliographyStrings{french}{%
  bibliography = {Sources},
  references = {Sources},
}

\begin{document}
\cite{test} % L'exemple suppose qu'une référence "test" existe dans le fichier ".bib".
\printbibliography
\end{document}

Les différents textes prédéfinis

Les noms définis dans les classes standard (et quelques extensions courantes) sont listés ci-dessous. Certains des noms ne sont définis que dans un sous-ensemble des classes (la classe lettre dispose d’un ensemble de noms qui lui est propre) : la liste indique ces spécificités, le cas échéant, dans la colonne « Contexte ».

Commande

Déclaration initiale

Contexte

Signification

\abstractname

Abstract

Résumé

\acronymname

Acronyms

Extension glossaries

Acronymes

\alsoname

see also

Extension makeidx

voir aussi

\appendixname

Appendix

Annexe

\bibname

Bibliography

Classes report et book

Bibliographie

\ccname

cc

Classe letter

Copie à

\chaptername

Chapter

Classes report et book

Chapitre

\contentsname

Contents

Table des matières

\enclname

encl

Classe letter

P.J. (pièce jointe)

\figurename

Figure

Figure (pour les légendes de figures)

\glossaryname

Glossary

Extension glossaries

Glossaire

\headtoname

To

Classe letter

(vide)

\indexname

Index

Index

\listfigurename

List of Figures

Table des figures

\listtablename

List of Tables

Liste des tableaux

\lstlistingname

Listing

Extension listings

Listing (pour les légendes de listings)

\lstlistlistingname

Listings

Extension listings

Listings (titre de la liste des listings)

\nomname

Nomenclature

Extension nomencl

Liste des symboles

\notesname

Notes

Extension endnotes

Notes

\pagename

Page

Classe letter

page

\prefacename

Preface

Extension babel

Préface

\proofname

Proof

Extension amsthm

Démonstration

\partname

Part

Partie

\refname

References

Classe article

Références

\seename

see

Extension makeidx

voir

\seeonlyname

see

Classe makeidx

voir

\tablename

Table

Table (pour les légendes de tables)

Un cas particulier : la partie

Pour le titre des « parties » d’un document, l’affichage proposé par défaut par babel en français diffère de celui de : le numéro de la partie est remplacé par un nombre ordinal placé devant le mot « Partie », ce qui donne « Première partie », « Deuxième partie », etc. Pour retrouver ce comportement sans utiliser babel (ou pour construire d’autres structures similaires), voici un exemple de code :

\documentclass{report}
\makeatletter
\def\partname{\protect\@Fpt partie}%
\def\@Fpt{{\ifcase\value{part}\or Première \or Deuxième \or Troisième \or Quatrième\or
           Cinquième\or Sixième \or Septième \or Huitième \or Neuvième \or Dixième \or
           Onzième \or  Douzième \or Treizième\or Quatorzième \or Quinzième \or Seizième
           \or Dix-septième \or Dix-huitième \or Dix-neuvième \or Vingtième\fi}}%
\space\def\thepart{}%
\makeatother
\begin{document}
\part{Nouvelle partie}
\end{document}

Source: