Comment mettre des choses à une position déterminée sur la page ?

Le paradigme du monde TeX est (en gros) que l’auteur écrit un texte, puis que TeX et ses macros décident de la façon dont tout ça est mis en page. C’est malheureux pour l’auteur qui, pour une raison ou une autre, devrait s’assurer que certaines choses apparaissent exactement là où il veut sur la page.

Cela dit, il existe des endroits sur la page où on peut « accrocher » des choses, et trois paquets LaTeX (au moins) permettent de positionner des objets par rapport à ces points, fournissant ainsi un moyen de positionnement absolu:

Ils sont détaillés ci-dessous.

Avec TikZ

  • Le package le plus polyvalent est tikz, même si ce n’est pas son but premier:

\documentclass{article}
  \usepackage[showframe,paperwidth=6cm,paperheight=6cm,margin=4mm]{geometry}
  \usepackage{tikz}
  \pagestyle{empty}

\begin{document}
\begin{tikzpicture}[overlay,remember picture]
  \path (current page.north east) node[anchor=north east] {Coin superieur droit} ;
\end{tikzpicture}
\end{document}

<WRAP column half> <note important> Pour les deux options overlay et remember picture sont indispensables pour placer des points de façon absolue sur la page.

  • overlay permet que des points soient placé en-dehors de l’image sans agrandir sa bounding box,

  • remember picture stocke des références aux nœuds dans le fichier .aux, pour qu’elles puissent être utilisées par LaTeX à la compilation suivante (voir l’avertissement ci-contre).

</note> </WRAP> <WRAP column half> <note warning> Vous aurez besoin de deux compilations successives de votre document pour que les nœuds apparaissent, car TikZ utilise le fichier .aux pour les placer aux bons endroits sur la page. </note> </WRAP> <WRAP clear/>

Avec textpos

  • Le package textpos permet de construire des pages à partir de « blobs » (de n’importe quoi, en fait), répartis sur toute la page, comme sur une affiche ; vous lui donnez l’emplacement, et il place votre boîte en conséquence.

Avec eso-pic

  • Le package eso-pic définit une « image de sortie » qui couvre la page. Vous pouvez ajouter des commandes « en mode image », qui peuvent bien sûr inclure des placements de boîtes ou autres. (Eso-pic appelle everyshi, qui doit donc être aussi disponible).


Source: Putting things at fixed positions on the page