Comment modifier l’interligne d’un document ?

Avec l’extension setspace

L’extension setspace est faite pour ça. Elle définit les environnements :

  • singlespace ;

  • onehalfspace ;

  • et doublespace.

Elle gère également de façon homogène les autres espacements verticaux existant dans un document (tableaux, notes de bas de page…).

Avec les commandes de base

Il est possible d’agir de façon plus directement mécanique sur l’interlignage en modifiant \baselinestretch:

  • soit directement, par exemple avec \renewcommand{\baselinestretch}{2} dans le préambule ;

  • soit via la commande \linespread, par exemple \linespread{1.6} double l’intervalle par défaut.

Cependant, cette méthode va modifier aussi les notes de bas de pages où la distance entre les lignes d’une note sera supérieure à la distance entre deux notes. Et elle créera d’autres effets inattendus.

Une autre méthode pour réduire l’interligne d’un paragraphe (à celui de \small par exemple) sans modifier la taille de la police consiste à utiliser une idée bizarre et simple : l’interligne appliqué à un paragraphe est celui en vigueur à la fin du paragraphe. Ainsi l’exemple ci-dessous montre comment avoir un paragraphe écrit normalement avec un interligne trop petit, ou le contraire.

<WRAP column 60ex>

\small{\normalsize Texte à interligne réduit, la
commande de changement de paragraphe est appelée
pendant que l'on est en petite taille, alors que
le texte est en taille normale.}\par

\normalsize
{\small On peut faire le contraire (le résultat
est moins laid, esthétiquement) en se basant sur
les mêmes principes. On n'est pas obligé
d'appeler la commande de fin de paragraphe, bien
entendu, l'habituel changement de ligne suffit.}

{\setlength{\baselineskip}{1.2\baselineskip}
On peut manipuler la taille de l'interligne soit
de façon absolue, soit de façon relative, comme
ici (plus 20\%), soit de manière absolue. Il est
important de terminer le paragraphe avant la fin
des accolades, pour que l'interligne que l'on a
défini soit encore en vigueur à la fin du
paragraphe (c'est en fait le seul moment où il
est pris en compte).\par} %%% <= terminer
%%% le paragraphe dans le bloc

{\advance\baselineskip -1pt Enfin, on peut
également régler directement l'interlignage
dans une partie du texte.\par}

</WRAP>

<WRAP column 60ex> <latex> \footnotesize{normalsize Texte à interligne réduit, la commande de changement de paragraphe est appelée pendant que l’on est en petite taille, alors que le texte est en taille normale.}par

\normalsize {small On peut faire le contraire (le résultat est moins laid, esthétiquement) en se basant sur les mêmes principes. On n’est pas obligé d’appeler la commande de fin de paragraphe, bien entendu, l’habituel changement de ligne suffit.}

{setlength{baselineskip}{1.2baselineskip} On peut manipuler la taille de l’interligne soit de façon absolue, soit de façon relative, comme ici (plus 20%), soit de manière absolue. Il est important de terminer le paragraphe avant la fin des accolades, pour que l’interligne que l’on a défini soit encore en vigueur à la fin du paragraphe (c’est en fait le seul moment où il est pris en compte).par} %%% <= terminer le paragraphe

%%%    dans le bloc

{advancebaselineskip -1pt On peut également ajuster directement l’interlignage dans une partie du texte.par} </latex> </WRAP> <WRAP clear />

Localement, on peut également utiliser la longueur \baselineskip comme le montre l’exemple ci-dessus.

Avec l’extension doublespace

!

L’extension doublespace est classée commeobsolète. Ce qui suit est informatif.

L’extension doublespace permet de répondre aussi à ce besoin mais son code contient de nombreuses erreurs.