Que signifie l’erreur : « Option clash for package ⟨nom⟩ » ?#

  • Message : Option clash for package ⟨nom⟩

  • Origine : LaTeX.

L’extension ⟨nom⟩ a été chargée deux fois avec des ensembles d’options qui entrent en conflit.

Les cas non problématiques#

Plusieurs cas ne génèrent aucune erreur. Le simple est le suivant :

% !TEX noedit
\usepackage[a]{truc}
...
\usepackage{truc}

De la même manière, il ne dira rien pour le cas suivant (le second chargement ne faisant rien) :

% !TEX noedit
\usepackage[a]{truc}
...
\usepackage[a]{truc}

Voici enfin le dernier cas où ne réagit pas :

% !TEX noedit
\usepackage[a,b]{truc}
...
\usepackage[a]{truc}

De fait, la règle générale est la suivante : le premier chargement d’une extension définit un ensemble d’options ; si un autre \usepackage ou \RequirePackage appelle également l’extension, les options de cet appel peuvent ne pas étendre l’ensemble déclaré lors du premier chargement.

Il existe ici un cas particulier : l’extension fontenc peut être chargée autant de fois que nécessaire avec différentes options. Voir section 7.5.3 page 369 du LaTeX Companion).

À faire

Le précédent paragraphe appelle une révision.

Les cas problématiques#

Le cas simple#

Le cas suivant génère le message d’erreur, même dans le cas où les options a et b sont des alias ( ne poussant pas la vérification au-delà du simple nom) :

% !TEX noedit
\usepackage[a]{truc}
...
\usepackage[b]{truc}

Heureusement, l’erreur (dans ce genre de cas) est facilement réparable une fois que vous avez examiné le préambule de votre document.

Le cas de l’extension qui appelle une autre extension#

Ce cas donne du fil à retordre. Supposons que l’extension truc charge l’extension machin avec l’option b et que votre document indique (dans cet ordre ou l’ordre inverse) :

% !TEX noedit
\usepackage{truc}
...
\usepackage[a]{machin}

Alors, l’erreur sera détectée, même si vous n’avez chargé explicitement machin qu’une seule fois. En appuyant sur H lorsque croise le problème lors de la compilation, les options en conflit sont affichées. Si cela ne marche pas, il faudra procéder à une analyse des fichiers journaux comme décrit dans la question « Comment traiter les erreurs ? ». Il faut ici savoir que le processus de chargement de chaque fichier est mis entre parenthèses dans le journal. Aussi, si l’extension truc charge graphics, le journal contiendra quelque chose comme :

(⟨path⟩/truc.sty ...
...
(⟨path⟩/graphics.sty ...
...)
...
)

Si nous avons affaire à une extension truc qui charge l’extension machin sans les options qui vous intéresse, vous devez demander à de glisser des options lorsque truc le charge :

% !TEX noedit
\PassOptionsToPackage{option1,option2}{machin}
\usepackage{truc}

La commande \PassOptionsToPackage dit à de se comporter comme si la liste des options données étaient passées quand il charge enfin l’extension.

Le cas de la classe qui appelle une autre extension#

Dans ce cas, on peut tenter une des solutions suivantes :

  • spécifier les options requises en tant qu’options globales au niveau de \documentclass ;

  • charger une extension avant \documentclass avec la commande \RequirePackage. Voir section 2.1.1 du LaTeX Companion

À faire

Ce dernier paragraphe appelle une révision : « pour plus de détails ; »

  • placer une commande \PassOptionsToPackage avant \documentclass.

Le cas des options incomptibles#

Si l’extension truc ou la classe machin charge une extension avec une option qui entre en conflit avec ce dont vous avez besoin, vous êtes bloqué. Un exemple d’options opposées est celui de draft et final pour l’extension graphics. Dans un tel cas, vous devez modifier l’extension ou la classe (sous réserve des termes de sa licence). Il peut s’avérer utile de contacter l’auteur : il peut avoir une alternative utile à suggérer.


Sources :