Comment l’italique droit peut-il exister ?#

Question inspirée de cette réponse.

Origine de l’italique#

L’italique droit en LaTeX#

  • Avec les commandes de 2ɛ, vous évitez sans le savoir beaucoup de bizarreries typographiques, par exemple des caractères droits et italiques à la fois ! Il reste cependant quelques cas qui peuvent être souhaités et qu’empêche mécaniquement ce système de sélection de fonte :

  • vouloir une fonte italique (\itshape) ou penchée (\slshape) en petites capitales (\scshape). Si certains considèrent ce choix comme malheureux, de telles fontes existent. En l’occurrence, l’extension smallcap de Daniel Taupin permet de les obtenir pour les fontes EC et des techniques similaires peuvent être appliquées à de nombreux autres jeux de fontes. Cette extension n’est pas dans les distributions courantes, mais vous pouvez toujours la télécharger depuis CTAN. Son idée est de faire des petites capitales une famille, au lieu d’une forme. Donc remplacer la commande \scshape par \scfamily. Ainsi, il devient possible de sélectionner des petites capitales grasses penchées en écrivant :

% !TEX noedit
{\bf\scfamily\slshape C'est la vie !}
  • vouloir une fonte italique (\itshape) droite (\upshape). Donald Knuth a mis à disposition une telle fonte et 2ɛ l’utilise pour le symbole de la livre sterling « £ » dans le jeu de polices par défaut. Cette combinaison est suffisamment étrange pour que, bien qu’il y ait une fonte définie, aucune commande ne l’utilise par défaut. Si jamais vous deviez en avoir besoin, il vous faudra utiliser les commandes de sélection de police les plus simples de  :

% !TEX noedit
{\fontshape{ui}\selectfont La typographie... demande à rester raisonnable avec les caractères !}
{\fontshape{ui}\selectfont La typographie... demande à rester raisonnable avec les caractères !}

Sources :