Comment obtenir des points de suspension ?#

Des points de suspension peuvent être nécessaire dans des formules, et pas uniquement à l’horizontale. De base, en fournit déjà pas mal :

Commande

Résultat

Note

\dots

<latex>large $a \dots z$</latex>

\cdots

<latex>large $a \cdots z$</latex>

c pour « centré »

\vdots

<latex>large $a \vdots z$</latex>

v pour « vertical »

\ddots

<latex>large $a \ddots z$</latex>

d pour « diagonal »

En voici une utilisation :

\documentclass{article}
  \usepackage{lmodern}
  \usepackage{graphics}
  \pagestyle{empty}

\begin{document}
\[
\begin{array}{ccc}
   x_{11} & \cdots & x_{1p} \\
   \vdots & \ddots & \vdots \\
   x_{n1} & \cdots & x_{np}
\end{array}
\]
\end{document}

En utilisant l’extension graphics (ou graphicx), on peut inverser la diagonale suivie par \ddots, pour écrire les matrices antisymétriques, de cette façon :

\documentclass{article}
  \usepackage{lmodern}
  \usepackage{graphics}
  \pagestyle{empty}

\begin{document}
\large
$a \reflectbox{$\ddots$} z$
\end{document}

Cette méthode fonctionne, mais elle n’est pas recommandée pour obtenir le résultat souhaité (voir plus bas). Pour répondre aux besoins plus pointus, il existe au moins trois extensions, listées ci-après.

Avec l’extension « amsmath »#

L’extension amsmath fournit une panoplie de points de suspension nommé en fonction de leur usage :

  • \dotsb pour une utilisation entre des paires d’opérateurs binaires,

  • \dotsc pour une utilisation entre des paires de virgules (comma),

  • \dotsi pour une utilisation avec des intégrales,

  • \dotsm pour une utilisation dans un produit (multiplication),

  • \dotso pour les autres cas (other).

\documentclass{article}
  \usepackage[width=6cm]{geometry}
  \usepackage{lmodern}
  \usepackage{amsmath}
  \pagestyle{empty}

\begin{document}
Soit la série $A_1, A_2, \dotsc$,
on peut en faire la somme $A_1+A_2 +\dotsb $,
le produit $A_1 A_2 \dotsm $, mais aussi
l'intégrer comme ceci :
\[\int_{A_1}\int_{A_2}\dotsi\]
\end{document}

Avec l’extension « yhmath »#

L’extension yhmath, de Yannis Haralambous, définit une commande \adots, qui est l’analogue de \ddots, mais inclinée vers l’avant plutôt que vers l’arrière. L’extension yhmath est fournie avec une police de caractères plutôt intéressante qui étend la police standard cmex ; les détails sont dans la documentation.

Avec l’extension « mathdots »#

L’extension mathdots est vraiment spécialisée dans les points de suspension. En plus de corriger le comportement des \ddots et \vdots de et lorsque la taille de caractère change (voir les tableaux comparatifs ci-dessous), elle fournit des points de suspension en « diagonale inverse », avec \iddots (qui fait donc le même travail que \adots de yhmath, mais en y apportant ses corrections).

Comparaison du rendu :

Avec :ctanpkg:`mathdots`:

\documentclass{article}
  \usepackage[width=6cm]{geometry}
  \usepackage{lmodern}
  \usepackage{amsmath}
  \usepackage{mathdots}
  \pagestyle{empty}

\begin{document}
\def\dott#1{$#1$}
\def\dotts#1{$2^{#1}\quad 2^{2^{#1}}$}
\renewcommand\arraystretch{1.4}
\begin{tabular}{c|cccc}
\multicolumn{1}{c}{\textbf{Commande}}%
                 &\textbf{Large}          &\textbf{normal}   &\textbf{scriptsize}          &\textbf{en exposant}\\
\hline
\verb$\ddots$    & \Large\dott{\ddots}    & \dott{\ddots}    & \scriptsize\dott{\ddots}    & \dotts{\ddots}\\
\verb$\vdots$    & \Large\dott{\vdots}    & \dott{\vdots}    & \scriptsize\dott{\vdots}    & \dotts{\vdots}\\
\verb$\iddots$   & \Large\dott{\iddots}   & \dott{\iddots}   & \scriptsize\dott{\iddots}   & \dotts{\iddots}\\
\verb$\dddot{X}$ & \Large\dott{\dddot{X}} & \dott{\dddot{X}} & \scriptsize\dott{\dddot{X}} & \dotts{\dddot{X}}\\
\verb$\ddddot{X}$& \Large\dott{\ddddot{X}}& \dott{\ddddot{X}}& \scriptsize\dott{\ddddot{X}}& \dotts{\ddddot{X}}
\end{tabular}
\end{document}

Sans ``mathdots``:

\documentclass{article}
  \usepackage[width=6cm]{geometry}
  \usepackage{lmodern}
  \usepackage{xcolor}
  \usepackage{amsmath}
  \pagestyle{empty}

\begin{document}
\def\dott#1{$#1$}
\def\dotts#1{$2^{#1}\quad 2^{2^{#1}}$}
\renewcommand\arraystretch{1.4}
\begin{tabular}{c|cccc}
\multicolumn{1}{c}{\textbf{Commande}}%
                 &\textbf{Large}           &\textbf{normal}   & \textbf{scriptsize}         & \textbf{en exposant}\\
\hline
\verb$\ddots$    & \Large\dott{\ddots}     & \dott{\ddots}    & \scriptsize\dott{\ddots}    & \dotts{\ddots}\\
\verb$\vdots$    & \Large\dott{\vdots}     & \dott{\vdots}    & \scriptsize\dott{\vdots}    & \dotts{\vdots}\\
\color{black!30!white}\verb$\iddots$ & \multicolumn{4}{c}{\color{black!30!white}Non disponible} \\
\verb$\dddot{X}$ & \Large\dott{\dddot{X}}  & \dott{\dddot{X}} & \scriptsize\dott{\dddot{X}} & \dotts{\dddot{X}}\\
\verb$\ddddot{X}$& \Large\dott{\ddddot{X}} & \dott{\ddddot{X}}& \scriptsize\dott{\ddddot{X}}& \dotts{\ddddot{X}}
\end{tabular}
\end{document}

Astuce

Les commandes \dddot (\(\dddot{X}\)) et \ddddot (\(\ddddot{X}\)) sont fournies par amsmath et corrigées par mathdots. Il vous faut donc charger les deux extensions :

% !TEX noedit
  \usepackage{amsmath}
  \usepackage{mathdots}

Sources :