Quels sont les attributs d’une police ?#

Une police possède cinq attributs :

  • une famille,

  • un codage,

  • une série,

  • une forme,

  • une taille.

La famille#

La famille (family) correspond à l’allure générale de la police. Par défaut avec LaTeX, elle vaut rm (caractère romain).

Les familles plus courantes sont :

  • rm : famille par défaut (p. ex. Computer Modern Roman),

  • tt : pour les fontes « machines à écrire » (typewriter),

  • ss : pour les fontes sans empattement (sans serif).

La police Computer modern vient avec d’autres :

  • vtt : pour les fontes « machines à écrire » à chasse variable,

  • fr : police funny,

  • dh : police dunhill,

  • fib : police fibonacci.

On peut choisir une famille avec la commande \fontfamily :

% !TEX noedit
{\fontfamily{cmrm}\selectfont Apportez un vieux whisky !}
{\fontfamily{cmtt}\selectfont Apportez un vieux whisky !}
{\fontfamily{cmvtt}\selectfont Apportez un vieux whisky !}
{\fontfamily{cmss}\selectfont Apportez un vieux whisky !}
{\fontfamily{cmdh}\selectfont Apportez un vieux whisky !}

<latex>{fontfamily{cmrm}selectfont Apportez un vieux whisky !}</latex>

<latex>{fontfamily{cmtt}selectfont Apportez un vieux whisky !}</latex>

<latex>{fontfamily{cmvtt}selectfont Apportez un vieux whisky !}</latex>

<latex>{fontfamily{cmss}selectfont Apportez un vieux whisky !}</latex>

<latex>{fontfamily{cmdh}selectfont Apportez un vieux whisky !}</latex>

Astuce

Pour changer de famille ponctuellement dans votre document, vous avez intérêt à définir une macro, pour éviter d’appeler \fontfamily directement. Par exemple :

% !TEX noedit
\newcommand{\textfib}[1]{{\fontfamily{cmfib}\selectfont#1}}

qui vous permettra d’écrire ensuite :

% !TEX noedit
\textfib{Et maintenant la fameuse suite}

Le codage#

Le codage (encoding) vaut OT1 par défaut.

Autres valeurs possibles : T1, OML, OMS

La série#

La série (series) décrit à la fois l’épaisseur du trait (graisse) et la largeur des caractères (caractères condensés ou étendus).

Elle vaut m (medium) par défaut, et les autres valeurs sont obtenues par une combinaison de deux attributs :

  • un poids (qui correspond à la graisse de la fonte) : ul (ultra-light), el (extra-light), l (light), sl (semi-light), sb (semi-bold), b (bold), eb (extra-bold), ub (ultra-bold) ;

  • une largeur : uc (ultra-condensed), ec (extra-condensed), c (condensed), sc (semi-condensed), m (medium), sx (semi-expanded), x (expanded), ex (extra-expanded), ux (ultra-expanded).

La forme#

La forme (shape) correspond aux différents variantes de la police. Ses valeurs possibles sont :

  • n : normal (valeur par défaut),

  • it : italique,

  • sl : penché (slanted),

  • sc : petites capitales (small capitals),

  • ui : italique droit pas toujours disponible (upright italics),

  • ol : pas toujours disponible (outline).

La taille#

La taille (size) vaut 10pt (10 points) par défaut.

Lorsque deux valeurs sont précisées, la première correspond effectivement à la taille de la fonte et la seconde, généralement plus grande, correspond à la taille de l’interligne.


Sources :